Accueil > Culture & loisirs > Expositions

les lièges de marsiam

Icones paiënnes

DU 29 JUIN au 31 AOUT 2013

Nous avons posé la question à  Marsiam : Pourquoi le liège ? 

Ayant l’atelier en pleine forêt de chênes-lièges, une certaine similitude de matière se trouve entre le liège et quelques touches de peinture sur mes tableaux, ce qui me donna l’idée d’utiliser ce composant pour réaliser de nouveaux travaux. Faire cohabiter le liège avec la peinture, opposer la rugosité des « peaux de chêne » avec le « lisse » de la toile, ses reliefs, ses subtilités de tons aux camaïeux d’ocres, de bruns, de noirs se fondant souvent avec l’acrylique et l’huile dans une complicité complémentaire de lumières. Compositions liège-peinture ou peinture- liège afin que l’œil du visiteur passe de l’un à l’autre sans différence, pour ne voir que l’architecture de l’ensemble dans une harmonie de couleurs lui faisant oublier les matériaux du sujet présenté. Le résultat est plein de surprises. C’est un réel plaisir dans la recherche picturale, activité en plus de la peinture, sorte de dérivatif, de « récréation » avant de revenir sur la toile et, d’un œil aiguisé, faire évoluer mon travail.